Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

31 octobre 2007 3 31 /10 /octobre /2007 12:40
Vous comprenez, il faut absolument les aider ces noirs.

- Et pourquoi, s'il vous plaît ?

Mais parce qu'ils sont tout noirs, les pauvres.


La tradition, la solidarité nationale et la plus élémentaire prudence auraient voulu que les autorités françaises évitent de débiner des concitoyens en difficulté à l'étranger. Cela s'était même appliqué à un certain Zacarias Moussaoui, terroriste raté du 11 septembre, qui n'a de français que les papiers, et a pourtant bénéficié de toute la sollicitude de nos gouvernants. Mais puisque le président Sarközy lui-même s'est empressé de lacher les zozos de l'Arche comme des pommes de terre chaudes... je ne vais pas me gêner !

L'ONG Arche de Zoé se proposait donc de faire venir en France "les enfants du Darfour", estimés à 2 millions nous dit-on, parce que ces malheureux orphelins vont mourir dans les mois qui viennent (pensez, c'est horrible, dans quelques mois ils seront morts, disait leur réclame !), si les gentils bobos blancs n'interviennent pas pour les sauver. En matière d'enfants du Darfour, les imbéciles généreux qui n'ont jamais mis les pieds dans cette province soudanaise, sont allés chercher des petits tchadiens en bonne santé, qui ont père et mère et n'ont rien demandé. Personne d'ailleurs ne leur a rien demandé à ces zozos, sauf peut-être la CIA, puisque cet intérêt subit pour le Darfour est exactement dans la ligne de la politique US... On trouve d'ailleurs sur leur site (http://www.archedezoe.fr/) une tirade contre les méchants Chinois qui s'approvisionnent en pétrole du Soudan. Quelle honte ! Ce ne sont pas nos amis américains qui feraient ça !

"La Chine, premier partenaire officiel du régime de Khartoum, joue de son droit de veto pour protéger le Soudan des sanctions internationales et ainsi protéger ses propres approvisionnements en pétrole soudanais et vendre en retour (légalement ou non) autant d’armes que possible à son partenaire sanguinaire. La Chine est dans les faits un véritable complice des crimes contre l’humanité commis au Darfour." (ce n'est pas moi qui souligne !)

Les bons sentiments dont dégouline Eric Breteau, pompier volontaire et fondateur de l'Arche en 2005, sont surtout dans la droite ligne des alarmes compassionnelles de la presse et des Kouchner and co. qui, au lieu de s'inquiéter de la situation du delta du Niger (http://geopolis.over-blog.net/article-7064660.html), de la dictature en Guinée équatoriale (http://geopolis.over-blog.net/article-1887701.html) ou des persécutions contre les blancs et les Ndébélés du Zimbabwe, pour s'en tenir à quelques exemples en Afrique, se sont entichés du conflit interethnique entre musulmans du Darfour, alors même que 20 années de guerre, d'esclavage et de persécution des chrétiens du Sud Soudan les avaient laissés assez indifférents.

Ecoutons plutôt Rony Brauman, co-fondateur et ancien président de Médecins sans frontières, hier 30 octobre sur RTL : "Des personnalités comme Bernard Kouchner et Bernard-Henri Levy, fortes de leur statut […], ont installé l’idée que les gens qui étaient là-bas étaient en sursis, et que ce qui les attendait immanquablement, c’était la mort". Et Brauman d'ajouter que, contrairement à leurs dires, il n'y a pas aujourd'hui au Soudan de guerre génocidaire en cours.

Il n'en demeure pas moins que, pour commencer, cette ONG particulièrement brouillonne avait entrepris d'importer en France quelque 10.000 enfants musulmans de moins de 5 ans pour les faire adopter, au mépris du fait que ce mode d'adoption est formellement proscrit par la Charia en vigueur dans la région. Et il s'est trouvé 200 familles de bobos français et belges pour se payer 4.500 euros le négrillon malheureux, qui sera tellement mieux chez nous que chez les sauvages.

Mais comme le trafic d'enfants, c'est un peu compliqué pour des amateurs, l'Arche de Zoé n'a finalement réussi à récolter qu'une centaine de petits noirs entre 1 et 10 ans, malgré les facilités données par les autorités françaises et la corruption des intermédiaires tchadiens, puisque plutôt que de débarquer au Soudan, ils avaient jugé plus prudent de s'installer au Tchad. Oubliés les millions d'enfants du Darfour menacés de mort imminente. Certes, il y a des camps de réfugiés soudanais au Tchad, mais la majeure partie pour ne pas dire la totalité des enfants kidnappés sont bel et bien tchadiens, ce qui tombe à pic pour le président Idriss Déby. Kidnappés ? Je ne crois pas que le mot soit trop fort quand on apprend que plusieurs ont été enlevés de leurs foyers alors que les parents étaient aux travaux des champs... "Ma mère est morte et mon père était aux champs, raconte Miriam, la plus âgée du groupe. J’étais avec ma petite sœur. Des Blancs nous ont proposé des sucreries pour les accompagner". Le président tchadien n'a pas tort : des pédophiles ne procèderaient pas autrement.

Bien sûr, il en rajoute une couche, Idriss Déby, mais il a un bon modèle : son voisin Kadhafi. La complète réussite de la prise d'otage des infirmières bulgares et du chantage à l'exécution orchestré par le président lybien (geopolis.over-blog.net/article-13150703.html) n'est certainement pas passée inaperçue dans la région. Il se trouve qu'Idriss Déby n'est pas favorable au déploiement de soldats français prévu dans son pays à partir de novembre prochain au prétexte de "sécuriser les réfugiés du Darfour". Voilà une bonne carte à jouer.

Finalement, c'est assez savoureux de voir une ONG minable planter la politique étrangère de Sarközy, alors même qu'ils partagent le même tropisme du Darfour. En attendant, les zozos de l'Arche de Zoé, arrêtés lundi sur le point d'embarquer le coke à l'aéroport d'Abéché, risquent 20 ans de travaux forcés.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Afrique noire
commenter cet article

commentaires