Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

20 octobre 2007 6 20 /10 /octobre /2007 18:36
Depuis 2004, la Géorgie est une démocratie. Un article de Courrier international n° 885 d'octobre 2007 montre les joies de ce nouveau régime salué par la "communauté internationale" et à quel point les Géorgiens en sont contents, ravis même (la situation n'a guère changé depuis ce que j'en disais déjà il y a un an :
http://geopolis.over-blog.net/article-4255629.html
).

Extraits : "Expulsions, confiscations, extorsions : ces termes sortis tout droit des archives des premières années du pouvoir soviétique font désormais partie du quotidien, alors que l'époque actuelle serait, selon le pouvoir géorgien, la plus démocratique que le pays ait jamais connue".

"Aujourd'hui, il est très facile d'expulser des gens d'un immeuble pour le 'privatiser' de force ; on n'a même pas besoin de la décision d'un tribunal, ni d'une disposition gouvernementale. A toute heure du jour et de la nuit (mais surtout la nuit), tout bâtiment sur lequel un haut fonctionnaire a jeté son dévolu peut voir débouler des hommes cagoulés (ou même à visage découvert) qui vont procéder à une évacuation d'urgence, sous n'importe quel prétexte (à la Maison des journalistes, en août dernier, ils ont simulé une alerte à la bombe et les journalistes se sont retrouvés à la rue du jour au lendemain)..."

Et ainsi de suite, pour peu que le bâtiment ait le malheur de plaire aux investisseurs, ou ses habitants celui de déplaire au président démocratique élu démocratiquement, le nommé Saakachvili. A Tbilissi, la capitale, on construit désormais des immeubles de luxe et des hôtels 5 étoiles à tours de bras, on ne sait trop pour qui, vu qu'une partie croissante de la population en est réduite à faire les poubelles.

Chômage et hausse des prix : "Les mendiants sont partout. Ils fouillent les poubelles, récoltent des restes de nourriture et les dévorent avidement sous les yeux des passants. 'Comment peut-on soutenir un pouvoir qui a conduit les gens à de telles extrémités ? Il n'y a jamais eu autant de pauvres du temps des communistes, ni du temps de Chevardnadzé', s'indigne un ancien professeur d'université au chômage."

Mais ouf, le luxe se porte bien : "Les rues du centre-ville ont été envahies de dizaines de boutiques françaises flambant neuves". Même si on y trouve plus de vendeurs que de chalands...

Et surtout il y a les fontaines. Oui, les fontaines à la construction desquelles le président démocratique consacre beaucoup d'argent et qu'il inaugure complaisamment. "Difficile de dire pourquoi les fontaines sont devenues si populaires sous la présidence de Saakachvili, mais la situation confine souvent à l'absurde." Les Géorgiens ont d'ailleurs surnommé leur président "Fontaine Ier”... Pourquoi les fontaines ? Demandez plutôt à Monsieur Jean Tibéri, maire du 5e arrondissement de Paris : c'est un spécialiste.

J'avais évoqué précédemment la pratique de la torture pour extorquer toutes sortes d'aveux des malheureux Géorgiens qui se hasardent à émettre une critique.  "Les gens sont jetés en prison sans procès, sans enquête, les arrestations sont mises en scène pour faire de bons shows télévisés. Nous avons peur de parler." Lors d'un rassemblement d'opposants, le 10 octobre, le principal slogan était d'ailleurs 'Je n'ai pas peur'... tandis que le ministre de l'Intérieur géorgien s'engageait non sans cynisme "à cesser de fabriquer des preuves de détention d'armes et de drogue".

Dernier exemple en date de cet esprit délicieusement démocratique qui souffle sur le pays, l'ancien ministre de la Défense, Irakli Okrouachvili, personnage au demeurant assez peu recommandable (cf. son portrait sur www.armenews.com/article.php3?id_article=32115), passé à l'opposition après un différent avec Fontaine Ier, a récemment dénoncé l'implication du président dans plusieurs assassinats. Arrêté illico (le 27 septembre 2007),  il vient d'être libéré contre une caution faramineuse de 4 millions d'euros. L'assaisonnement des détenus dans les prisons géorgiennes ne semble pas lui avoir réussi car le bouillant Okrouachvili, malgré la brièveté relative de son incarcération, ne serait plus que l'ombre de lui-même... Mais pendant ce temps, à la tribune de l'ONU, sa Majesté Fontaine Ier vante le bilan de son gouvernement en matière de démocratie. Puisqu'il suffit de le dire.

Est-ce que cela choque les gouvernants et les médias des "démocraties occidentales" ? Pas le moins du monde, semble-t-il. Saakachvili reste le gentil démocrate réformateur à qui on sert volontiers la pogne :

G--orgie.jpgDes amis intimes
Photo : www.diplomatie.gouv.fr
Selon des journalistes américains, Nicolas Sarkozy aurait avoué à son homologue et ami géorgien Mikheil Saakachvili ne plus exclure de se retrouver prochainement célibataire. C'est donc à l'agité du Caucase (ça c'est de moi) que notre président réserve les confidences sur sa situation matrimoniale... qui, au demeurant, n'est qu'un secret de Polichinelle et ne date pas d'aujourd'hui mais de 2005.

Curieusement, les journalistes occidentaux s'inquiètent infiniment moins du sort des opposants au régime géorgien que de celui des mafieux dans la Russie poutinienne. Eux qui sont si prolixe sur l'affaire de la journaliste Anna Mazépa, dite Anna Politkovskaïa, ne se soucient guère du sort de leurs homologues géorgiens, tel Chalva Ramichvili, co-fondateur de la chaîne de télévision indépendante 202, condamné le 29 mars 2006 à quatre ans de prison pour avoir voulu dénoncer la corruption du régime.

Que dire de la situation des écrivains, des professeurs d'université et des savants ? Le président Saakachvili, qui ne mâche jamais ses mots, a déclaré qu'il en avait déjà balancé une partie dans les toilettes et que les autres allaient suivre. Depuis, cette ancienne élite de la société s'est baptisée ainsi, les 'tcharetskhilni', littéralement "évacués par la chasse d'eau" (cf. Courrier international). Dire que nos merveilleux journalistes français s'étaient étranglés d'indignation quand Poutine avait vertement déclaré qu'il traquerait les terroristes jusque dans les chiottes. Quelle grossièreté, Messieurs, Dames ! Et là, rien.

Pourtant tout va bien : "En septembre 2007, les rapporteurs de l’Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE) ont salué le « progrès remarquable » de la Géorgie sur la voie des réformes depuis la révolution des roses, citant le pays comme exemple pour la région entière et au-delà. La semaine dernière, l’ONG Transparency International a annoncé que la Géorgie avait quitté le groupe de pays considérés comme ayant un problème de « corruption rampante », avec un score de 3.4 points sur un total de 10, une nette amélioration par rapport aux résultats des années précédentes. Ces résultats auront laissé toutefois beaucoup de géorgiens dubitatifs..." Cf. http://www.caucaz.com/home/breve_contenu.php?id=455

Serait-ce que la Géorgie est prête à rejoindre l'Union européenne ? On y pense. Les commissions de coopération du Parlement européen soulignent à propos de l'Arménie, l'Azerbaïdjan et la Géorgie « la nécessité de définir clairement une perspective européenne pour ces pays en n’excluant par conséquent pas la possibilité qu’ils deviennent ultérieurement candidats à l’adhésion à l’Union ». L'objectif est : « la pleine intégration de la Géorgie dans l’Union européenne ».

Ma foi, elle remplit déjà tous les critères. Depuis 2004, la Géorgie est une démocratie. Non ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Caucase
commenter cet article

commentaires

chantal 29/03/2017 14:33

temoignage de mon ex mari

Voila encore de quoi est capable ce marabout celle-ci est mon amie elle s'appelle chantal. voici son histoire,incroyable mais vrai il était une fois j'ai des problèmes avec mon mari a cause de mes belles famille qui ne voulaient pas je me mariais avec leur fils depuis l'an 2008 il décide de rompre avec moi en me laissant 2 enfants le mois suivant j'ai perdue mon travail et je ne sais plus quoi faire.voir tout ce qui ce passe sur le net.un jour, j'ai écouté mon silence qui était en moi,et j'ai contacté une amie qui me parlait de ce maraboutkabirou.je vous jure grâce a lui mon mari m'est revenu avec des larmes et j'ai trouvé un autre travail plus meilleur que l'autre.vous qui être dans le besoin du retour effectif de votre ex ou chercher du travail n'hésité pas a écrit a ce maraboutkabirou@outlook.fr ou le contacter sur tel:00229 98 74 96 07. Dite lui que c'est de la part de chantal.

chantal 29/03/2017 14:33

temoignage de mon ex mari

Voila encore de quoi est capable ce marabout celle-ci est mon amie elle s'appelle chantal. voici son histoire,incroyable mais vrai il était une fois j'ai des problèmes avec mon mari a cause de mes belles famille qui ne voulaient pas je me mariais avec leur fils depuis l'an 2008 il décide de rompre avec moi en me laissant 2 enfants le mois suivant j'ai perdue mon travail et je ne sais plus quoi faire.voir tout ce qui ce passe sur le net.un jour, j'ai écouté mon silence qui était en moi,et j'ai contacté une amie qui me parlait de ce maraboutkabirou.je vous jure grâce a lui mon mari m'est revenu avec des larmes et j'ai trouvé un autre travail plus meilleur que l'autre.vous qui être dans le besoin du retour effectif de votre ex ou chercher du travail n'hésité pas a écrit a ce maraboutkabirou@outlook.fr ou le contacter sur tel:00229 98 74 96 07. Dite lui que c'est de la part de chantal.