Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 22:49
En août 2006, je m'étais imposée le pensum d'examiner les programmes des partis en lice pour les prochaines élections en matière de politique internationale. C'était ch... - ennuyeux au possible ! J'avais fini par caler sur le "projet socialiste" :
http://geopolis.over-blog.net/article-3464782.html (Europe),
http://geopolis.over-blog.net/article-3465016.html (DOM-TOM),
http://geopolis.over-blog.net/article-3465258.html (immigration),
et http://geopolis.over-blog.net/article-3465277.html

Mais à la veille des présidentielles, alors que 40% de nos compatriotes sont encore indécis, que les hommes politiques et les médias s'ingénient à dire tout et le contraire, histoire de brouiller les apparences et de faire dire oui aux gens qui pensent non, il serait judicieux de revenir au fait politique et aux conséquences qu'aura le choix du futur président parmi les quatre possibles : Nicolas Sarközy, Ségolène Royal, François Bayrou ou Jean-Marie Le Pen.

Donc reprenons. Le programme de l'UMP est intitulé assez bizarrement "Conventions pour la France d'après". Comme la préposition "après" ne s'emploie pas absolument, on se demande après quoi. La France d'après le déluge ? Ou ce qu'il restera de France après la France ? Et pour "conventions", on ne sait pas très bien entre qui ces accords sont passés, ou s'il s'agit d'une référence à la Révolution (au plus fort de la Terreur...), au droit du travail, au respect des bonnes mœurs, ou d'un anglicisme. Mais trève de jeux de mots et voyons le contenu.

Plus encore que ceux de ses adversaires, le programme du parti de Nicolas Sarkozy est rédigé en termes extrêmement généraux : de grands principes, de grandes phrases, auxquels tout le monde peut souscrire mais qui n'engagent à rien et ne définissent pas une ligne politique claire, sauf à lire entre les lignes, car ce programme emprunte largement ses nobles causes à tous les autres. Vous voulez de l'écologie ? En voici ! Du tout industriel ? En voilà ! Du protectionnisme ? En voici ! De l'ultra-libéralisme ? En voilà ! Et "sortir les quartiers en crise de l'engrenage de la marginalisation" ? Il suffisait de le demander ! Vous avez dit contradiction ? Quelqu'un qui n'aurait pas connaissance de la politique des gouvernements UMP de ces dernières années pourrait facilement s'y méprendre. Il en ressort cependant plusieurs choses.

Il y a d'abord une ligne libérale de fond que les envolées sur les pauvres et l'environnement sacrifiés (une petite larme, s'il vous plaît), ne parviennent pas à recouvrir. Je cite : "Etre contre la mondialisation, c'est comme être contre le changement climatique. Cela ne règle en rien le problème et cela isole la France dans des problématiques qui sont celles du passé, pas de l'avenir." Puis cette profession de foi : "La mondialisation a des effets positifs : elle crée des emplois dans des secteurs nouveaux, elle a considérablement réduit les prix de certains biens de grande consommation, elle a permis l'émergence économique d'anciens pays en voie de développement." Soit, mais on pourrrait tout aussi bien dire le contraire : les délocalisations, l'augmentation des prix avec l'euro (+ 40% sur beaucoup de produits essentiels), la paupérisation de pays autrefois prospères... Face à cette réalité en demie teinte, les "trois principes d'actions" de l'UMP n'en sont guère : la mondialisation mais sans "justifier que l'homme et l'environnement soient sacrifiés", la libéralisation des échanges mais "réciproque", et la protection par l'Europe...

On s'aperçoit vite que "ne pas sacrifier l'homme à la mondialisation" se réduit à ne pas rester "silencieux sur les atteintes aux droits de l'homme qui sont commises dans certains pays", suivez mon regard.  Cela me fait penser à la parabole de la paille et de la poutre... "Ne pas sacrifier l'environnement à la mondialisation" se réduit à demander une "organisation mondiale de l'environnement", etc. Et pour l'immigration, voici encore un machin, comme aurait dit De Gaulle : une "agence mondiale de l'immigration"... Rappelons quand même que le candidat de l'UMP ne vise que la présidence de la République française. Un peu facile de se défausser de ses responsabilités en en appelant à la création d'organismes supra-nationaux, organisations mondiales et autres agences sur lesquelles nous n'auront quasiment aucune prise.

La suite, demain. http://geopolis.over-blog.net/article-6378771.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans France
commenter cet article

commentaires