Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

9 novembre 2007 5 09 /11 /novembre /2007 00:08
Géopolis ne colle pas à l'actualité ; Géopolis précède l'actualité ! Ici :
http://geopolis.over-blog.net/article-5254281.html

Ce que nous réserve le chaudron pakistanais, on préfère ne pas trop savoir, mais ça mijote : 160 millions d'habitants, sans compter ceux qui s'installent à Londres, la bombe atomique, l'Islam virulent, des attentats toutes les semaines et une dictature sympa comme les aiment nos dirigeants. On ne va quand même pas demander à George W. Bush et consorts de dire du mal d'un pays auquel ils ont peu ou prou fourni la bombe, un "pays ami" engagé dans "la lutte contre le terrorisme"... En attendant, la tentative des USA pour réconcilier le général-président Pervez Musharraf avec l'ancien premier ministre Benazir Bhutto, beaucoup plus avenante, n'aura pas fait long feu. L'état d'urgence décrété le 3 novembre 2007 a été l'occasion de faire arrêter des milliers de sympathisants du PPP (Parti du peuple pakistanais), le parti que Madame Bhutto a hérité de son père, le nationaliste Zulfikar Ali Bhutto, exécuté en 1979 à la suite d'un coup d'Etat militaire... Pour faire bonne mesure, quelques islamistes ont aussi été mis sous les verrous, mais pas ceux des services secrets pakistanais qui opèrent sur la frontière afghane pour soutenir les Talibans. Il ne faut quand même pas exagérer ! Bref, tout va bien. Le général tient encore le pays, sa réélection douteuse n'est plus remise en cause et les USA, même s'ils ne savent plus sur quel pied danser, sont obligés d'applaudir.
Pak.jpgLe général Musharraf annonçant l'état d'urgence
Il n'a pas l'air d'aller bien : il est tout vert !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Asie centrale
commenter cet article

commentaires