Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

29 septembre 2006 5 29 /09 /septembre /2006 23:02
Je ne vais pas annoncer les résultats de la prochaine coupe du monde de football, mais proposer un parallèle entre deux pays fort différents de prime abord : d'une part en Amérique du Sud, le Brésil (8,5 millions de km2, 186 millions d'habitants), de l'autre en Europe, la France (0,5 million de km2, 65 millions d'habitants).

Il fut un temps - très bref (1555-1560) - où le Brésil s'appela "France antarctique". C'était l'époque où l'amiral de Villegagnon tentait d'implanter une colonie française (et protestante) dans la baie de Guanabara (Rio de Janeiro). Le Brésil est resté portugais (et catholique), mais l'influence française ne s'est jamais démentie depuis lors, pour le meilleur... et pour le pire. Dans le meilleur, on peut compter la francophilie des Brésiliens, les voyages de savants, la tradition des ouvrages d'art à la française, etc. ; dans le pire, l'abolition de la monarchie en 1889 à la suite d'un coup d'Etat fomenté par des officiers saint-simoniens et de grands propriétaires terriens mécontents de l'abolition de l'esclavage... Ah, le modèle de la République française ! Ces Messieurs reprochaient à l'empereur Dom Pedro II la Loi d'Or de 1888 par laquelle il avait mis fin à l'esclavage. Mais puisqu'il s'agit quand même d'un pays civilisé, on ne lui coupa pas la tête et on l'envoya finir ses jours en exil... en France. La République fut donc proclamée à titre provisoire le 15 novembre 1889 dans l'attente d'un référendum : république ou monarchie ? Bien entendu, le référendum, on se garda bien de l'organiser ! Et ce n'est qu'en 1993, soit un siècle plus tard, qu'il a eu lieu et que les Brésiliens ont enfin été consultés sur le choix du régime. La monarchie y a quand même recueilli 10% des voix... Entre temps, comme la république française avait eu sa Vendée, celle du Brésil a eu la révolte de Canudos (1893-1897), écrasée dans le sang...

Côté français, le début du XXe siècle montre un grand engouement pour "la petite sœur latine de la France" (sic) et ses représentants de passage : l'aviateur Santos-Dumont, le compositeur Villa-Lobos, etc. Villa-Lobos, par exemple, c'était un peu la latinité aimable opposée à la germanité wagnérienne. Mais alors que la France avait toujours fait figure de modèle, les Brésiliens étant prompts à adopter les modes venues de Paris, il semble que le rapport se soit ajourd'hui inversé, en tout cas dans l'esprit des Français. Voilà-t-y pas que nous voulons à toutes forces nous transformer en Brésiliens ! Cela a commencé avec le football, et maintenant certains voudraient appliquer un prétendu modèle brésilien à l'ensemble de la société française qui n'en peut mais. Le métissage, ils appellent ça. Mais c'est bien mal connaître le Brésil, un pays où le sentiment de l'unité nationale est très fort et dont la population n'a pas changé de composition depuis plus de 50 ans...

Voir aussi : http://geopolis.over-blog.net/article-5577749.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Amérique latine
commenter cet article

commentaires