Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 17:02

il s'appelle Zouzou. C'est un jeune un peu paresseux, mais joli comme un cœur. Et des types ont décidé de lui mettre une balle dans la tête !

Avril 2010, un habitant de Gardonne, petit village de Dordogne, découvre au bord d'une route un renardeau près du cadavre de sa mère. M. Delanes le ramène chez lui et la famille l'adopte. Un acte tout simple et en même temps d'une profonde humanité, qui témoigne de l'unité du monde vivant. 

Mars 2011, l'Office national de la chasse (et de la faune, sic) - ONCFS apprend l'existence de l'animal et dresse procès-verbal contre ce crime inouï : manifester de la sympathie pour une créature de Dieu en lui offrant le gîte et le couvert. VERBOTEN ! La famille est assignée à comparaître devant les tribunaux de la République le 11 mai prochain.

"Nous ne sommes pas là pour décider si c'est bien ou mal, mais il y a des réglementations" affirme-t-on avec arrogance du côté de l'ONCFS. Mais si, renards !, si vous n'êtes pas capables de discerner le bien du mal, vous n'êtes pas des hommes ! "Je ne suis pas là pour juger du bien et du mal, dit le kapo, mais il y a des ordres..." Tiens donc ! Et des questions plus urgentes à résoudre tels que les décharges sauvages, les rejets industriels dans la nature ou les pesticides agricoles qui contaminent les cours d'eau, il n'y en a pas sans doute ?

Non, dit l'infatué qui n'a jamais vu le monde sauvage qu'au bout de son fusil : "Tout peut aller très bien pendant une année [c'est comme l'Amour dure trois ans, c'est écrit où cette règle ?], mais un jour ou l'autre, il développe un autre comportement. Ça, les gens ne le comprennent pas toujours". Et alors ? Qu'est-ce que ça peut bien lui faire ce que les gens comprennent ou pas ?! Et le berger allemand, il ne change jamais de comportement par hasard ? Et l'homme ? Comme le fait remarquer Didier Delanes avec bon sens : "Je ne comprends pas qu'on m'empêche de garder un renard, alors que des gens ont le droit d'avoir des pythons chez eux".

Un renard, ça n'est pas un ogre. Ça fait 60 cm de long et 6 kg tout mouillé. Dans les pays de l'Est, on en trouve comme animal de compagnie. J'ai même souvenir d'avoir vu au Marché aux Puces à Paris une petite fille en poussette qui tenait son renardeau dans les bras.

Pour sauver Zouzou auquel ses enfants de 13 et 16 ans sont très attachés, la famille Delanes a lancé une pétition : http://www.petitionpublique.fr/ Mais les sentiments des enfants, ce n'est pas l'ONCFS qui s'en soucie !

"Ce que vous ferez contre le plus humble, c'est à moi que vous le ferez" (parole du Christ).

369803_re2.jpg

Voir aussi :  La révolte du monde sauvage

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans France
commenter cet article

commentaires