Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

17 juin 2012 7 17 /06 /juin /2012 19:33

La Convention de Vienne (1961) assure aux diplomates en poste à l'étranger une "immunité diplomatique" qui, selon une interprétation large du texte, leur permet d'échapper aux poursuites judiciaires. Elle ne devrait pourtant s'appliquer qu'aux délits commis dans l'exercice de leurs fonctions. Le viol et les actes de pédophilie font-ils partie de ces fonctions ? Pas à notre connaissance. Mais, de fait, le statut de diplomate en complique singulièrement la répression, comme l'ont démontré plusieurs affaires par le passé, jamais jugées, ou d'autres qui ont tardé à l'être comme celles de Jean-Louis Poulalion, ancien consul général à Tamatave (Madagascar), finalement condamné en cour d'assises en 1997, ou de Jean-Pierre Castella, ancien consul général à Alexandrie (Egypte), condamné en 2006.

Ces affaires évoquées par Franck Renaud, dans Les diplomates : Derrière la façade des ambassades de France (Nouveau Monde, 2010), participent du fléau qu'est le tourisme sexuel ( Le tourisme, fléau planétaire ). Le Quai d'Orsay pourrait montrer davantage de vigilance dans le recrutement et les nominations de ses diplomates, en particulier à des postes de pays particulièrement exposés. Il en va aussi de la réputation de la France à l'étranger.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Asie centrale
commenter cet article

commentaires

un lecteur 08/08/2017 11:52

Bonjour,

Sujet : "Quand l'immunité diplomatique ne devrait pas s'appliquer"
http://geopolis.over-blog.net/article-quand-l-immunite-diplomatique-ne-devrait-pas-s-appliquer-107063865.html

Je vous prie de bien vouloir mettre à jour ce dossier.
Pour rappel, aucune immunité d'aucune sorte ne fut accordée dans cette affaire.
L'accusé a été acquitté en avril 2017, le tribunal ayant dénoncé la nature malhonnête de la plainte et l'absence d'abus sexuel.
Merci de bien vouloir en informer vos lecteurs et de faire preuve de davantage de retenue vis-à-vis des personnes mises en cause, pour lesquelles on confond trop souvent la statut d'accusé et celui de coupable.
Votre publication du 17 juin 2012 était de toute évidence prématurée et infondée. Peut-être une recherche de scoop au détriment de la vérité ?

Cordialement,

Un lecteur

Mélusine 08/08/2017 21:44

Pour éviter toute confusion, j'ai supprimé toute mention de cette affaire. Mon propos ne met personne qui ne soit déjà condamné en accusation et le fait de mentionner une affaire alors en cours n'implique pas condamnation. J'attire simplement l'attention sur le fait que dans les affaires mettant en cause le personnel diplomatique, leur statut-même complique les poursuites et ne facilite pas la recherche de la vérité. Il est vrai aussi qu'une protection juridique est nécessaire pour éviter les poursuites abusives dont pourraient être tentés certains Etats hôtes.

jerome 11/07/2012 23:04


Que les journaleux d'Inde s'en prennent à coeur joie à la presemption d'innoncence, cela peut non pas se comprendre, mais se condidérer comme plausible vue sa ressemblance frappante avec le
presse à chiotte anglo saxonne. Mais dans votre cas, ne serait il pas plus interessant de considérer une enquète comme en cours, et un homme présumé innocent ? (citer son nom était il bien utile
quand on ne sait rien de sa version des faits et de la réalité de ce qui se joue la bas au sein de cette famille de bi nationalité ?) J'espère que vous aurez un petit mot d'excuse si par hasard
notre présumé innocent se retrouve innocent et victime d'une machination... à suivre...

Mélusine 10/09/2012 23:23



Certes, oui. Mais quand on connaît les pratiques de notre propre presse - qui n'est pourtant pas anglo-saxonne... Dans quelles affaires le nom des personnes,
victimes ou coupables, est-il dissimulé ? Ce n'est pas parce que quelqu'un est haut placé dans la hiérarchie sociale qu'il devrait bénéficier de davantage d'égards, ou alors cela s'appelle des
privilèges. Quand on est innocent, c'est terrible d'être accusé d'un tel crime. Mais ce n'est pas moi qui l'accuse. C'est la justice indienne. Pourquoi le dissimuler aux Français ?


Et vos considérations sur les "journaleux" indiens me paraissent relever d'un certain préjugé xénophobe - pour ma part, j'en connais de très sérieux. Elles
demanderaient au moins à être un peu étayées.