Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

12 décembre 2010 7 12 /12 /décembre /2010 20:23

Le 30 novembre 2009, l'Agence française de sécurité sanitaire et des produits de santé - AFSSAPS suspendait l'autorisation de mise sur le marché d'un antidiabétique, le Médiator, ainsi que de ses deux génériques (Benfluorex Mylan et Qualimed), en raison d'un risque avéré de maladies cardiaques graves et d'hypertension artérielle pulmonaire pouvant entraîner la mort. L'AFSSAPS évoque le chiffre de 500 décès... Produit par le laboratoire Servier depuis une trentaine d'années, le Mediator était soupçonné de toxicité dès les années 1990 et ce d'autant plus qu'il est de composition chimique apparentée à l'Isoméride, un coupe-faim des laboratoires Servier, interdit en 1997 pour les mêmes raisons. Le Mediator - détourné lui aussi en coupe-faim - était encore au palmarès des médicaments les plus vendus en France juste avant son retrait tardif (il rapportait 3,6 millions l'an). Que ne fait-on pour maigrir sans effort...

L'enquête qui a révélé la toxicité du produit est partie du Centre Hospitalier Universitaire de Brest. Le docteur Irène Frachon, qui y exerce en pneumologie, vient de faire paraître en juin 2010 un livre relatant l'affaire, Mediator 150 mg, sous-titré Combien de morts ? (Editions-Dialogues, 152 p., 15€90). Las, le livre a déplu au laboratoire qui a aussitôt porté plainte, et le juge des référés du Tribunal de Brest de lui donner raison en ordonnant la suppression du sous-titre au prétexte qu'un retour sur le marché était toujours possible et qu'en ce cas "le dénigrement provoqué par la mention litigieuse se révélerait grandement source de discrédit". Juridiquement, c'est un peu curieux de condamner sur la base d'un préjudice qui n'est pas encore constitué...

Fondé en 1948 par le médecin Jacques Servier, le laboratoire qu'il dirige toujours à plus de 88 ans est le second groupe pharmaceutique français avec un chiffre d'affaires de 3,4 milliards d'euros. Il a son siège à Neuilly-sur-Seine, d'où sans doute ses bonnes relations avec le président Sarközy, et est aussi lié à d'autres hommes politiques comme Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé, ou Henri Nallet, ancien ministre socialiste de l’agriculture. Mais cela ne justifie pas l'entêtement du PDG à ne voir en l'affaire qu'une machination, pour "embêter le gouvernement" soupçonne-t-il. Un entêtement qui fait peu de cas des malades.

De quoi donner matière à réfléchir sur l'usage des médicaments et ses abus.

 

519NSf2ZjzL._SS500_.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans France
commenter cet article

commentaires