Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

10 avril 2011 7 10 /04 /avril /2011 12:31

En octobre 2008, contre-coup de la crise US des subprimes, le système bancaire islandais a fait faillite et, parmi d'autres, la banque en ligne Icesave, succursale de Landsbanki, qui comptait aussi 300.000 déposants britanniques et 125.000 hollandais. Icesav et les deux autres grandes banques privées islandaises qui firent défaut (Kaupthing et Glitnir) bénéficiaient pourtant jusqu'en 2007 de la meilleure note possible des agences de notation autorisées : AAA... L'Etat islandais avait alors garanti les avoirs de ses ressortissants, mais refusait - et n'avait guère les moyens - de le faire pour les épargnants étrangers. La Grande-Bretagne et la Hollande s'en étaient chargées pour leurs citoyens respectifs, mais se retournent depuis contre l'Islande pour rentrer dans leurs frais. Les gouvernements étaient parvenus à un accord bancal qui eut obligé chaque Islandais à payer 100 € par mois pendant 8 ans... Mais le président islandais Olafur Ragnar Grimsson refusa de signer, imposant l'organisation d'un référendum. En mars 2010, les Islandais à 93% ont répondu NON.

 

Malgré les pressions de l'Union européenne, les menaces économiques et les sanctions qu'on prétend leur imposer, ils viennent de rejeter lors d'un nouveau référendum ce 9 avril 2011 une version remaniée de l'accord qui leur mettait tout de même la corde au cou jusqu'en 2048, les obligeant à payer 4,5 milliards d'euros (avec taux d'intérêt de 3%), soit 40% du PIB islandais... Leur décision sera-t-elle respectée par les gouvernements démocratiques, c'est une autre question. Dans nos pays modernes, l'avis des peuples ne compte guère. On ne redistribue pas les bénéfices, par contre les pertes oui, très démocratiquement !

 

Moralité : Méfiez-vous des mirages de "l'Espace Economique Européen" en vertu duquel les établissements financiers d'un pays ont toute liberté de s'implanter dans un autre pays d'Europe, et préférez les banques nationales : elles ne valent guère mieux mais notre Etat s'en porte encore garant.

 

"Ekki" en islandais veut dire Non. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Europe
commenter cet article

commentaires