Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

13 avril 2011 3 13 /04 /avril /2011 21:31

Après une succession de tremblements de terre, un raz de marée dévastateur et une catastrophe nucléaire*, le Japon... reste le Japon. Et un exemple en bien des choses. Des responsables politiques qui courbent la tête bien bas et demandent pardon avec humilité, on aimerait voir ça en France ! 

* Appelons un chat un chat, contrairement à Anne Lauvergeon, présidente d'AREVA, et à Eric Besson, ministre français de l'Industrie, qui prétendaient tantôt que les accidents multiples sur la centrale nucléaire de Fukushima n'étaient "pas une catastrophe". Qu'ils osent donc dire cela aux ouvriers et aux ingénieurs qui sont en train de se faire irradier massivement pour tenter de la juguler.

Le calme aussi de ces habitants qui ont tout perdu force l'admiration. "Ce qui me fascine, disait fin mars le photographe bosniaque Damir Sagolj, c'est la façon dont les simples Japonais réagissent devant cette catastrophe. Après toutes les tragédies que j'ai couvertes au cours de ma carrière, je dois dire que celle-ci est très spéciale : pas de pillage, pas de bagarres pour la nourriture, le fioul ou une place dans un abri, bien qu'ils en manquent et qu'ils aient faim...". 

Mais j'en veux surtout garder une image, une belle image triste et étonnamment Zen, qui invite à la méditation : un piano Yamaha emporté par les eaux à Rikuzentakata, petite ville portuaire de la province d'Iwate qui a quasiment disparu le 20 mars 2011. Un piano à la dérive, mais tellement japonais. La Nature a repris ses droits et transformé l'instrument en composition florale dans la tradition de l'Ikebana. Dépouillement, sobriété, pureté et dignité, noir et blanc, asymétrie, ombres portées et reflets, eau et branches de bambou, tout un art. 

diapo piano

Composition de piano et bambous - Photo de Damir Sagolj (Reuters)

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Extrême-Orient
commenter cet article

commentaires