Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 17:24
Mercredi dernier, 30 mai 2007, le Conseil de Sécurité de l'ONU instituait un nouveau tribunal pénal international (résolution n° 1757). Pour juger un crime contre l'humanité ? Des individus soupçonnés de génocide ? Nenni. Après Nuremberg, La Haye (pour l'ex-Yougoslavie) et Arusha en Tanzanie (pour le Rwanda), le nouveau tribunal sera chargé de juger les assassins de l'ancien Premier ministre libanais Rafic Hariri, tué dans un attentat à Beyrouth le 14 février 2005.

On soupçonne fort la Syrie d'être derrière l'opération. C'est bien possible, mais est-ce une raison suffisante pour créer un tribunal d'exception ? Un tribunal pour juger la mort d'un seul homme ? En fait, le terrible attentat qui a coûté la vie de Rafic Hariri a tué aussi une vingtaine d'autres personnes et en a blessé une centaine. Seulement, n'était Hariri lui-même, aurait-on autant cherché à leur rendre justice ? Des attentats meurtriers, il s'en produit tous les jours en Irak. Des assassinats politiques, il y en a eu un peu partout dans le monde, certains même orchestrés par des pays occidentaux "démocratiques", sans qu'aucun tribunal ne soit constitué pour les juger. C'est que, me dira-t-on, la justice libanaise a sans doute peu de moyens d'enquête... - Ne pouvait-on les lui fournir ? - Des pressions se seraient exercées sur elle... - En ira-t-il autrement de ce tribunal très politique ? - La justice libanaise nous paraît trop corrompue, inefficace... - Davantage que la justice française, vraiment ? Les disparues de l'Yonne, ça ne vous dit rien ? Les disparus de Mourmelon, non plus ?

Au demeurant, dans cette affaire, la justice libanaise a déjà fait arrêter plusieurs personnes dont le chef de la garde présidentielle, Moustapha Hamdane, et l'ancien directeur de la Sûreté générale, Jamil Sayyed, proches du président libanais Emile Lahoud et de la Syrie. Nonobstant : "La France veut absolument la création de ce tribunal chargé de juger les assassins d'Hariri", avait déclaré Bernard Kouchner, nouvellement nommé ministre des Affaires étrangères, à l'occasion de son voyage au Liban fin mai. La France, peut-être, mais ne sont-ce pas là des affaires libanaises ? Et pourquoi d'ailleurs la France le voudrait-elle absolument ? Parce que Hariri père était un grand ami de Jacques Chirac et, à ce qu'on dit aussi, un des financiers de ses campagnes présidentielles. Hariri fils a d'ailleurs prêté son appartement parisien à l'ex-président de la République française le temps qu'il trouve un autre point de chute.

Jacques Chirac et Rafic Hariri

Qu'en pensent les principaux intéressés : les Libanais ? Pour résumer, les musulmans sunnites sont très contents de la création de ce tribunal spécial (Hariri était un des leurs). Les musulmans chiites très mécontents. Et les chrétiens ne débordent visiblement pas d'enthousiasme. Des chrétiens du Liban que je connais surnomment la victime "Trafic" Hariri, c'est dire sa réputation... Rafic Hariri (1944-2005) avait fait fortune en Arabie Saoudite en construisant des palais pour le roi Fahd. Depuis la fin de la guerre civile au Liban, son entreprise Oger International participait à la reconstruction de Beyrouth et sa fortune a été estimée jusqu'à 10 milliards de dollards... Il connaissait toute la jet-set politique. Mieux : il en faisait partie. L'assassinat de Hariri est donc un crime de lèse-dirigeants. Peut-être se sont-ils imaginez à sa place et l'image leur aura déplu !? On peut comprendre. Bien sûr, il s'agit surtout de mettre en accusation la Syrie. Mais il n'en demeure pas moins que l'institution de ce tribunal d'exception crée un précédent et qu'elle est en elle-même assez indéfendable.

Au fait, on attend toujours le jugement des meurtriers de Jean-Charles de Menezes, ce jeune brésilien abattu le 22 juillet 2005 dans le métro de Londres. A quand une résolution de l'ONU ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Proche-Orient
commenter cet article

commentaires