Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

26 mai 2007 6 26 /05 /mai /2007 10:55
Je ne traiterai pas ici de l'épidémie de défenestration chez les adolescentes corses perturbées, mais de nos propres tentatives de suicide. Le rythme des atteintes que nous nous portons à nous mêmes s'accélère, les moyens employés sont illimités et la pulsion suicidaire devient véritable rage. Etrange, non ? Pourquoi tant de haine de soi chez un être vivant qui se prétend rationnel et aspire à la puissance, à la maîtrise absolue de ce qui l'entoure ? Etre maître de soi comme de l'univers...

Or, que voit-on ? Au-delà des raisons personnelles et de l'expérience vécue par chacun - qui semblent justifier son comportement de prime abord, - les groupes humains paraissent mûs collectivement par des pulsions dont ils n'ont pas même conscience. Prenons le déclin démographique de l'Europe. On aura beau le tourner dans tous les sens : en raison, c'est une absurdité. Un suicide collectif aussi délirant et injustifiable que celui des écervelées d'Ajaccio.

Il y a bien sûr des intérêts immédiats qui font perdre de vue l'intérêt collectif, préférer la jouissance présente à la construction d'un futur viable. Il y a aussi un système de défense psychologique qui s'appelle autrement lâcheté qui fait qu'on refuse de voir le gouffre tout en continuant d'y courir... Plus la dégringolade est manifeste et plus on hait les esprits lucides ! Pourtant faire la sourde oreille à Cassandre précipite la fin...

Pessimisme ? Non, non. Je ne donne pas dans le pessimisme et d'ailleurs je vais très bien, moi ! Pas d'idées noires ; joie de vivre et compagnie. Mais j'ouvre les yeux. Et que vois-je, moi, simple fée ? ...Pauvres humains ! Pauvres hommes, chiens de Pavlov ! Pauvres femmes, poules sans tête ! Pauvres Français menés par le bout du nez ! Triste...

Tenez, l'avortement. Elles vont me dire "droit des femmes", "liberté", "disposer de son corps", etc. Foutaises ! Depuis quand faut-il tuer un bébé pour être libre ? Il y a une dimension religieuse, là-dedans, une dimension de sacrifice humain. Retour au culte de Moloch-Bâal. Vous croyez que ça me choque ? Même pas ! Simplement, c'est aberrant. Aberrant de se faire cureter, de livrer son corps aux médecins et d'abandonner sa progéniture comme "matériel humain", alors que depuis la nuit des temps des plantes que je ne nommerai pas font ça très bien.

Le secret des alcôves sur la place publique. Des poules sans tête, je vous dis ! Et les chiffres, vous avez vu les chiffres ? L'Occident en plein déclin démographique et on y avorte à tour de bras, pour un oui pour un non... Vous parlez d'une logique ! Après on voudra nous faire croire que l'homme est un animal rationnel... Pas le Français, en tout cas !

Autre exemple : la Seconde Guerre Mondiale. Et la première aussi. Une saignée. Suicide de l'Europe, qui a donné la primauté aux USA. Il paraît qu'on s'en plaint maintenant ! Bien sûr, il y a le déroulement des faits, les antagonismes locaux, les raisons - toutes sortes de raisons, d'ailleurs - pour se mettre sur la gueule entre Français et Allemands, Italiens et Autrichiens, Russes et Polonais... et je ne parle même pas des Balkans ! Mais était-ce notre intérêt à tous ?

Mais je m'égare. J'étais partie pour vous parler de l'un des - nombreux - instruments du suicide : le Roundup®.
*

A la liste des effets toxiques de l'herbicide le plus utilisé sur la planète, le Roundup de la firme Monsanto, il convient d'ajouter la toxicité sur les cellules embryonnaires humaines. En effet, dans la continuité de travaux menés en 2005, l’équipe du professeur Gilles-Eric Séralini, de l’Université de Caen, vient de confirmer et de préciser les effets d'une exposition au Roundup de cellules provenant de placenta, en ayant recours à des cellules d’embryon1. La toxicité de l'herbicide, en particulier au niveau de la perturbation des hormones sexuelles, a ainsi été mise en avant à des doses considérées comme non toxiques2.

Selon le Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN), ces travaux pourront peut-être permettre de mieux comprendre les problèmes de fausses couches, de naissances prématurées, ou de malformations sexuelles chez les bébés, entre autres pour les couples d’agriculteurs, lesquels sont particulièrement exposés à l'herbicide Roundup.

Au-delà de ces précisions, alors que jusqu'à présent on considérait que c'était le glyphosate, le principe actif du Roundup, qui était très toxique, l'étude met en évidence que c’est l'herbicide en lui même qui s'avère être beaucoup plus toxique que le produit qui est connu et homologué pour être son principe actif. Pour le CRIIGEN, cette nouvelle donnée souligne les lacunes de la réglementation européenne en matière d'homologation des pesticides.
Pascal Farcy, rédacteur en chef d'Univers Nature

1- Les cellules embryonnaires utilisées sont issues d’une lignée cultivée au laboratoire qui ne nécessite pas de destruction d’embryon.
2- Notons que ces doses très faibles (le produit vendu en magasin, dilué jusqu’à 10 000 fois) correspondent aux doses discutées pour être autorisées dans certains OGM tolérants au Roundup aux Etats-Unis...

L'étude est disponible, en anglais, sur le site de la revue Archives of Environmental Contamination and Toxicology :
http://www.springerlink.com/content/d13171q7k863l446/fulltext.html

Cf. http://www.univers-nature.com/inf/inf_actualite1.cgi?id=2644

Partager cet article

Repost 0
Published by Cassandre - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

JD 30/05/2007 15:38

Coucou Cassandre,Pour l'avortement hum hum, je ne te suis pas trop (je ne connais pas de femme qui avorte par plaisir, et puis en France où l'avortement est légal, la natalité ne se porte pas si mal).Par contre, pour ce qui est de lobbies chimiques, tu peux encore en écrire des tartines, des blogs entiers... c'est là que sont, entre autres, les dictateurs et les fascistes du 21e siècle. Ces gens-là sont prêts à tout pour le fric et ont un mépris complet de l'être humain. Quand on songe à la somme de produits toxiques auquel on nous a habitués, c'est hallucinant. Le message écologique commence à passer, les gens commencent à se demander s'il est nécessaire d'utiliser un désodorisant plutôt que d'ouvrir la fenêtre, ou un anti-moustique plutôt que de la fermer, mais il y en a encore pour trente ans de lutte et de pédagogie. Et la pédagogie inclut les industriels, qu'il faut convaincre qu'ils se feront autant d'argent avec des produits intelligents et inoffensifs (comme l'a fait Voynet, qui a prêché dans le désert). L'un des coups tordus les plus dégueulasses de ces dernières années, à mon sens, ç'a été l'idée de breveter des semences que l'on ne peut pas resemer, afin de contraindre les agriculteurs à racheter leur graine chaque année...

Mélusine 02/06/2007 13:48

Bonjour,Pour l'avortement, je persiste : en France, plus d'une grossesse sur 4 est avortée, 1/4 c'est aberrant !Par contre... je suis tout à fait d'accord avec toi sur la question de l'écologie et des semences - j'ai mis un texte sur le sujet ici : . Si ce n'est seulement que je ne pense pas que Voynet ait fait grand chose lorsqu'elle était ministre. Les Verts me paraissent beaucoup plus extrême-gauchistes qu'écologistes, plus empressés à soutenir un Battisti qu'à défendre la diversité biologique. C'est bien le problème.