Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 17:47
C'est un épilogue tout provisoire, bien sûr, car, comme je le disais ici : La grippe du cochon volant (1) , la prochaine grippe sera mortelle ! Mais je viens de tomber sur un article du journal Le Monde en date du jeudi 21 mai 2009, p. 19 : "Grippe A : il faut en finir avec les usines à virus - Les élevages industriels sont des bombes sanitaires", qui aborde le même sujet, cf. http://www.lemonde.fr/en-finir-avec-les-usines-a-virus.html. L'article est signé de José Bové, qu'on ne présente plus, et de Marie-Christine Blandin, qui a été rapporteur au Sénat d'un rapport sur la grippe aviaire. Deux remarques d'abord :

1. Les auteurs auraient pu citer leurs sources. Je ne parle pas de mon modeste blog, mais des spécialistes américains comme J. Tietz, F.W. Engdahl dont j'ai repris le texte, ou encore l'association écologiste et tiers-mondiste GRAIN (Genetic Resources Action International) basée en Espagne (http://www.grain.org/front/) qui ont attiré l'attention sur le cas scandaleux du groupe Smithfield Foods, le plus grand producteur mondial de viande de porc aux hormones, cf. La grippe du cochon volant (3) .

2. Ils n'abordent qu'une moitié de la question, à savoir les ravages de l'élevage industriel, incubateur de nouveaux virus transmissibles à l'homme. Mais pas un mot sur l'industrie pharmaceutique qui produit à la fois les antibiotiques dont sont gavés les animaux de ces fermes industrielles concentrationnaires, et les antiviraux destinés à soigner les humains qui seraient victimes des virus qu'ils incubent... Double bénéfice ! J. Bové et M.C. Blandin feignent de croire que cette grippe du cochon serait, je cite, "manifestement plus virulente que les grippes habituelles", ce qui est manifestement faux puisque la grippe hivernale fait tous les ans des centaines de milliers de morts sans qu'on en parle, cf. La grippe du cochon volant (2) .  Et pas un mot sur l'administration massive de l'inefficace et nocif Tamiflu, cf. La grippe du cochon volant (4) .

Pour le reste, tout à fait d'accord : il faut en finir avec l'élevage industriel !

Je reprend deux passages de l'article du Monde qui complètent les informations précédentes :

"Le choix d'élevages hors sol et de logiques industrielles implique nécessairement de forts risques pathogènes. En effet, animaux et humains ne peuvent survivre dans ces conditions qu'en recourant à une panoplie pharmaceutique considérable : tout éleveur industriel de volailles ou de porcs doit soumettre ses animaux à des traitements antibiotiques pratiquement continus, d'autant plus forts que la concentration et le stress des animaux sont importants. Qui oserait nier que de telles conditions favorisent la mutation adaptative constante des virus et des bactéries ? Il n'est guère surprenant qu'une étude de l'Inserm (Aubry-Damon et coll.) ait montré récemment la présence de bactéries résistantes aux antibiotiques chez les salariés d'élevages industriels de porcs."

"Les institutions internationales et nationales n'ont pas tiré les leçons du précédent de la grippe aviaire H5N1. Les tentatives d'incriminer la faune sauvage et les petits élevages de plein air, ainsi que les migrateurs, comme sources de l'épidémie a priori, se sont révélées des impostures."

Et oui, les oies sauvages n'étaient pas en cause.
Ceci est un appel au boycott contre 1. Smithfield Foods et autres groupes équivalents, et leurs viandes pleines d'antibiotiques (et d'hormones, même si celles-là ne sont pas encore autorisées dans l'Union européenne). 2.  Novavax, Roche, GlaxoSmithKline et autres profiteurs de grippe, y compris Sanofi Pasteur, parce que la célébrité du nom de Pasteur cache bien des turpitudes. Voilà ! Rien que ça !!!

Quand l'animal n'est plus que machine, l'homme n'est pas grand chose non plus.
______________________

Mise en garde : M. José Bové est candidat aux élections européennes du 7 juin 2009 pour le compte du groupe Europe-Ecologie. Ne serait-ce qu'en raison de la présence dans ce groupe d'un certain Daniel Cohn-Bendit, tête de liste en Ile-de-France, bien connu pour ses frasques en mai 68, moins pour ses textes pédophiles, j'appelle aussi à boycotter cette liste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires