Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 23:49
Pour faire oublier le totalitarisme et la corruption de son régime, cf. Les poubelles de Tbilissi et  Géorgie : La révolution des roses a-t'elle accouché d'une dictature ?, le président géorgien a trouvé un excellent dérivatif : la guerre ! Il semble en cela vivement encouragé par ses amis de l'OTAN qui, après avoir forcé l'indépendance du Kosovo, sont beaucoup moins soucieux du "droit des peuples à disposer d'eux-mêmes" dès lors qu'il s'agit de l'Ossétie du Sud. Ce petit pays du Caucase, ancien royaume peuplé de descendants des Alains, avait été intégré comme région autonome à la République socialiste soviétique de Géorgie dans les années 20 - encore un cadeau de Staline ! La suppression de ce statut particulier par les autorités géorgiennes en 1991, provoquant un exode de population vers l'Ossétie russe, suscita en retour un mouvement indépendantiste qui aboutit, après un premier conflit meurtrier, à une indépendance effective en 1994. Celle-ci a été confirmée par deux référendum, le dernier en 2006. Mais du côté de la "Communauté internationale" si prompte à référender au Kosovo, depuis on fait le mort et on affecte de ne pas, surtout pas, reconnaître ce nouvel Etat qui a pourtant davantage de fondements historiques que le susdit Kosovo indépendant.

Mikhaïl Saakachvili vient donc ce jeudi soir de rompre le cessez-le-feu tout juste instauré entre les deux pays après les incidents frontaliers des derniers jours, au prétexte de restaurer l'ordre constitutionnel sur le territoire géorgien... La capitale de l'Ossétie du Sud, Tskhinvali, essuie des bombardements et fait évacuer femmes et enfants vers la Russie voisine et notamment vers la ville de Beslan (Ossétie du Nord - Russie). Côté russe justement, la réponse ne devrait pas se faire attendre : les Cosaques du Don mobilisent sous la direction de l'ataman Viktor Vodolatski, adjoint du gouverneur de la région de Rostov. Et ralliant les Atamans dans leurs campagnes épiques...

Source : http://fr.rian.ru/russia/20080805/115772865.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Caucase
commenter cet article

commentaires

jacques Mellul 23/08/2008 07:10

Bien surprenante cette guerre. Au moment ou deux bases de l'OTAN s'installent ,aux portes de la russie, en pologne. L'opération semble ressemblée comme deux gouttes d'eau à une manoeuvre de diversion. Le long processus d'encerclement de la Russie se poursuit.Le décor du controle des richesses du sous sol de la region est planté. La guerre semble maintenant inévitable.Les marchands de sable démocratique nous préparent des nuits blanches.

Mélusine 24/08/2008 01:14



Oui, entre diversion, dérapage et manipulation, ou tout ça à la fois. Mais la Russie cette fois a bien fait face. Quant à la réaction polonaise, je ne la trouve pas très judicieuse de leur propre
point de vue...



Laurent Alibert 16/08/2008 12:07

A propos du "rôle" de l'OSCE dans le précédent conflit en Ossétie, voir l'article "La privatisation de la diplomatie", http://ossetie.canalblog.com

Mélusine 16/08/2008 16:22


Merci pour le lien. Je me permettrai de vous citer.

Après tous ces efforts de paix prometteurs, quel gâchis aujourd'hui !


Paul-Emic 08/08/2008 14:41

L'épisode tchetchène ayant fait long feu, il importe aux Américains de ranimer un peu les braises pour se poser ensuite en médiateur, c'est à dire prendre pied dans la région sous un prétexte légitime (ils y ont déjà une base en Géorgie je crois bien)

Mélusine 09/08/2008 00:32


Il est évident que les Géorgiens ont le feu vert des USA pour déclencher une guerre, mais aussi celui de l'Union européenne. Il suffit d'entendre nos journalistes parler de "séparatistes ossètes
soutenus par la Russie". C'en est presque un syntagme. Je n'ai pas souvenir qu'ils parlaient tantôt de séparatistes-kosovars-soutenus-par-les-USA sur ce ton...

A noter : Le 9 juillet dernier, Condoleezza Rice était à Tbilissi...