Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Géopolis
  • : Géopolis est consacré à la géopolitique et à la géostratégie : comprendre la politique internationale et en prévoir les évolutions, les conflits présents et à venir, tel est le propos, rien moins !
  • Contact

Profil

  • Mélusine

Géopolis

Par ces temps troublés, l'actualité géopolitique inquiète et déconcerte. Les clefs nous manquent souvent pour en appréhender les facteurs d'évolution décisifs. Et en cette matière, les médias communs informent à peu près aussi mal qu'ils sont mal informés. On nous parle beaucoup de "mondialisation", mais la compréhension des désordres mondiaux n'en paraît pas tellement meilleure et les désordres eux-mêmes persistent, redoublent même... Bien sûr, Géopolis n'a pas la prétention de tout savoir et de tout expliquer. Nous tenterons simplement ici avec ceux qui voudront bien nous rejoindre de contribuer à la réflexion, d'éclairer certaines questions d'actualité en apportant des informations passées inaperçues ou des témoignages de première main, et aussi de prendre un peu de distance pour ne pas trop nous laisser impressionner par l'impact immédiat des événements. A qui s'adresse Géopolis ? A nous tous, simples citoyens, parce qu'en nos pays réputés démocratiques, nous sommes à l'origine de choix cruciaux : par le vote, c'est nous qui portons au pouvoir des hommes dont les décisions (ou les indécisions) feront le monde de demain, les guerres, la vie et la mort des pays et des peuples... C'est bien sérieux tout ça ! - Oui, le sujet est sérieux, mais les manières de l'aborder peuvent ne pas l'être toujours. Il sera donc aussi question de traités d'art militaire, de la formation des chefs d'Etat, de romans d'espionnage ou de cinéma...

Recherche

22 décembre 2007 6 22 /12 /décembre /2007 23:58
Curieux, cette propension des hommes politiques à tout réduire à leur petit entendement. Voilà des lustres que les vrais écologistes (je ne parle pas des Verts) sonnent l'alarme sans émouvoir grand monde, et tout d'un coup, par la lubie d'un certain Albert Gore, on ne parle plus que de réchauffement climatique, au point que c'en devient caricatural. Comme s'il n'y avait que cela. Mais peut-être est-ce le but ? Focaliser sur un seul danger, celui précisément sur lequel le simple particulier a très peu prise, et lui faire oublier tous les autres ? Il vient pourtant d'y avoir deux catastrophes écologiques majeures en moins d'un mois, sans rapport direct avec l'histoire du réchauffement climatique, et dont on a assez peu parlé.

Kertch.jpgPauvre oiseau de la mer Noire

Le 11 novembre dernier, une violente tempête en mer Noire et en mer d'Azov a provoqué le naufrage de plusieurs bateaux dont deux pétroliers et trois cargots transportant du soufre. Les jours suivants, dans le détroit de Kertch, qui sépare les deux mers, 30.000 oiseaux avaient déjà trouvé la mort, englués dans le fioul lourd, et 10.000 poissons également, probablement tués par l'acidification des eaux par le soufre. La côte, où se posent les oiseaux migrateurs en provenance de Sibérie, est polluée sur 50 km. Le fragile écosystème de la mer d'Azov est menacé et on évoque le risque de pluies acides. La catastrophe écologique - l'expression n'est pas de moi mais du gouverneur de la région russe de Krasnodar - a fait d'autres victimes encore puisque plusieurs dauphins de la mer Noire ont péri. Ces dauphins tursiops sont une espèce rare aujourd'hui menacée d'extinction, mais célèbre du temps de la marine soviétique, qui avait constitué un corps d'élite de 70 dauphins formés à dénicher les mines sous-marines ou à en poser, à détecter les hommes-grenouilles ennemis, voire, selon certains, à les mettre à mort sans sommation.

Mar--eNoire2.jpgVagues noires sur les plages de Mallipo (Corée du Sud)

Le 7 décembre en Corée du Sud, ce sont quelque 10.500 tonnes de fioul lourd échappées d'un pétrolier entré en collision avec une barge qui sont venues souiller 50 km d'une fort jolie côte, y compris une réserve naturelle qui sert d'étape sur la route des oiseaux migrateurs. Les pêcheurs et les ostréiculteurs sont directement affectés et il s'agit à nouveau d'une catastrophe considérable à tous points de vue. En 1989, celle provoquée par l'Exxon Valdez en Alaska, la plus grande survenue jusqu'ici et qui faisait 3 fois celle-ci par les quantités de pétrole déversées, avait tué 250.000 à 500.000 oiseaux... Etrange gaspillage d'un pétrole dont on dit tant manquer et que l'on promène pourtant sur les mers du globe dans des bateaux qui ne tiennent pas la mer ! Les marées noires se succèdent et se ressemblent. (Que fait Al Gore ?)

Mar--eNoire.jpg
Eaux de pêche irisées d'hydrocarbures

Cor--eNoire.jpgPauvre oiseau de Corée
Vous avez vu ce qu'ils lui ont fait ! Salauds !
Photos : Reuters

Partager cet article

Repost 0
Published by Mélusine - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

Eric 09/01/2008 22:35

Ouais mais t'as des photos de l'intérieur ?

Mélusine 10/01/2008 21:39

Toi, t'es complètement ravagé !

MSR 23/12/2007 18:20

Le réchauffement climatique c'est mal. C'est même le Mal. D'abord depuis Adolf et Saddam et en attendant Ahamadinedjad, il faut bien trouver un vilain pour mobiliser les gens.Mais de là à dire qu'on ne parle que de ça pour ne pas évoquer les autres problèmes écologiques, le bétonnage du littoral français, les marées noires, la surconsommation qui tue plus surement la planete que le réchauffement climatique... ou que quand on parle du réchauffement climatique pour ne pas parler du logement de l'immigration, des problèmes économiques,... et bien c'est... dire la vérité !

Mélusine 24/12/2007 13:14

Merci, MSR. Ma foi, c'est si juste : Tout ce que je dis est vrai !